Version 0.6.1
Dispo sur Tout !
Développé par Mozilla Foundation
Licence Freeware & Logiciel Libre

Sur le Web
Sites officiels
Téléchargement
Mozilla Firebird
Mozilla.org
À voir :
Forum Firebird sur mozillazine




 

Mozilla Firebird
 
Browsers Wars Episode IV : A New Hope
 

30/07/2003
Rappelez-vous, il y a bien longtemps dans une lointaine galaxie, Netscape révolutionnait les moyens de communication en sortant un navigateur révolutionnaire... Puis ils inventèrent le javascript, ajoutant pour la première fois une réelle interactivité aux pages.
Mais un jour l'Empire Micro$oft a tout envahi. A coup d'abus de position dominante (par exemple interdire à Compaq, alors N°1 des ventes de PC de distribuer Netscape) et d'arrangement financiers, Internet Explorer (IE pour les intimes)s'assurait jusqu'à 97% du marché des navigateurs.

Certes, il y avait des niches de résistance, en particulier Netscape et Opera.
Netscape avait pris tellement de retard sur IE, qu'ils ont sorti de manière précipitée leur Netscape 6. Grave erreur : plein de bugs et monstrueusement lent à démarrer, sans compter qu'il s'associait par défaut avec les .jpg et autres, Netscape 6.0 fut un échec. Les quelques fidèles dont je fis partie qui s'y sont tentés l'ont amèrement regretté.

Mais une rébellion s'organisait au sein de l'autre empire Aol/TimeWarner qui s'était emparé de Netscape : grâce au retour aux (open)sources, Mozilla renaissait : un navigateur basé sur Netscape, respectant scrupuleusement les standards W3C, mais sans toute la pub netscape/aol.

Le W3C (ou World Wide Web Consortium), c'est l'autorité définissant les standards du Web. Sans standards, c'est l'anarchie : chacun développe ses propres normes propriétaire, sans soucis de compatibilité. Ainsi, en respectant les standards W3C, on s'assure que sa page web sera correctement affichée dans tous les navigateurs respectueux des normes. Fini le casse-tête où les développeurs devaient développer un code différent pour IE et Netscape !

Opera eux, c'est un peu "on n'a pas de monopole mais on a des idées". Ainsi ont-ils inventé la navigation par onglets (permettant d'avoir plusieurs sites dans une même fenêtre), et les raccourcis souris qui permettent de quasiment tout faire d'un simple geste de la souris. Au début ce n'est pas évident, mais très rapidement on ne peut plus s'en passer, et on se retrouve à essayer de faire des mouvements de souris partout...

Malheureusement Opera n'est pas gratuit (la version gratuite comporte de la pub), et surtout ses bugs le rendant incompatible avec trop de page web l'ont gravement handicapé. Certes cela s'est amélioré avec les versions, mais ce n'est toujours pas vraiment au point.

Puis l'entité Mozilla / Netscape a fait de gros progrès, et Netscape 6.1 est sortit.
Il était franchement mieux que Netscape 6 (plus stable, moins d'incompatibilités), mais encore lent. Netscape 7 gardait les même défauts, et il était difficile d'effacer le désastreux 6.0 des mémoires...

Et Mozilla, jusqu'à la 1.4, était trop lent, et contenait bien trop de trucs peu utilisés (IRC, client mail, Inspecteur DOM...). D'ailleurs, il n'est pas officiellement un navigateur mais "une suite d'application". Cet ensemble porte le nom de code de Seamonkey.

Pourtant, une constatation s'imposait : Aol est le plus grand fournisseur d'accès mondial, il impose une interface propriétaire basée sur Internet Explorer (et paie donc des royalties à Microsoft), et il possède Netscape qui est un navigateur tout à fait décent. On pouvait alors espérer que Aol allait "switcher" vers netscape. Mais suite à une sinistre histoire de gros sous (cf cette news), Aol a resigné avec IE pour des années.

Arrive l'outsider : Apple annonce Safari, son propre navigateur, prétendant déloger IE pour Mac (un lointain cousin d'IE windows sérieusement sous-evolué) du mac. Mais surprise : Apple a choisi de baser Safari sur Khtml, un moteur de navigateur libre concurrent de mozilla mais moins évolué. Apple a justifié ce choix par la trop grande complexité du code de mozilla.

C'est je pense à ce moment que les développeurs de mozilla ont pensé qu'il était temps de réagir : ils décident de séparer mozilla en plusieurs parties indépendantes, chacune étant alors considérablement allegée. C'est ainsi que naissent, après un changement de nom suite à des problèmes de copyright, Firebird et Thunderbird.
Firebird sera la partie navigateur, Thunderbird le client mail/news.

Et la ou Firebird fait très fort, c'est qu'il reprend tout simplement le meilleur de chacun de ses concurrents : la compatibilité de Mozilla Seamonkey, la rapidité d'IE, la simplicité de l'interface de Safari, et les bonnes trouvailles d'Opera (notamment grâce a des extensions).

De plus Firebird est extrêmement personnalisable, grâce à de très nombreuses extensions qui s'installent en un clin d'œil. Ma préfére : All-in-one gesture, qui reprend les mouvement de souris d'Opera. Mais il y en a pour tous les goûts, notamment pour les développeur web.

En particulier, Moziall Firebird possède une excellente gestion des favoris.
Vous avez la possibilité de créer des dossiers dans la barre de lien et d'ouvrir en un clic tout les favoris qui s'y trouvent. Pratique pour par exemple se faire un dossier "presse" qui en un clic vous ouvre les pages de vos quotidiens préférés.

On trouve aussi une bonne gestion des Favicons (ces petites icônes créés par les sites) : bien que ce soit IE qui les ai introduites, il les gère très mal : il nécessite d'ajouter une page aux favoris pour voir apparaître l'icône. Dans Firebird, l'icône apparaît directement dans la barre d'adresse ou dans les onglets, ce qui permet d'identifier rapidement les sites concerné. De plus, ces icônes ne sont plus limitées au format PC .ico, mais peuvent accepter toutes les images que Firebird recônnait (jpeg, gif, gif animé, png...).

Il est également possible de donner un raccourci à un favoris. Par exemple, si vous attribuez le sigle "tv" à la page de votre programme TV, il vous suffira de taper "tv" dans la barre d'adresse pour vous y rendre.

Toujours plus fort si vous entrez "%s" à la place d'une variable dans l'adresse d'un favori, "%s" sera remplacé par ce qui suit dans la barre d'adresse. Par exemple, saisir "google untruc" lancera automatiquement la recherche de "untruc" sur google. Et comme cela est entièrement personnalisable à vous de voir quelles recherches vous allez ajouter : rechercher sur Chroniscope.com, interroger imdb.com, un site dictionnaire, un annuaire téléphonique inversé...

On peut également remarquer une fonction zoom bien meilleure que celle d'IE, puisqu'elle agrandi tous les textes. Ceci dit, celle d'Opera est encore meilleure puisqu'elle agrandi aussi les images.

J'oubliais l'excellente fonction de blocage de pop-up, désactivable site par site afin de ne pas être gênante lorsque les pop-ups sont nécessaires.

Voilà, vous connaissez un peu plus Mozilla Firebird. Personnellement, je l'utilise depuis plusieurs semaines, je lui ai même fait remplacer IE, ce que je n'avais jamais fait depuis des années que je teste des navigateurs alternatifs !

Essayez le vous ne regretterez pas ! (Download)

Epilogue : Aol se désolidarise de Netscape / Mozilla

C'était dans l'air depuis des années, et le dernier deal avec Microsoft le rendait inéluctable : Aol se désolidarise de Netscape/Mozilla.
Auparavant, Aol employait des développeurs qui se consacraient à ce projet. Ceux-ci viennent tout simplement d'être licenciés. Aol conserve cependant la marque Netscape, qu'il utilise comme portail. Et oui, construire une marque reconnue prend du temps donc de l'argent (cf. le rachat du nom Naspter par Roxio pour son futur service de vente de musique online).

Ceci dit, les choses auraient pu être pires : Aol cède ses droit sur tout le projet, et accorde une subvention de 2 millions de dollars sur 2 ans à la nouvelle "Mozilla Foundation". Cette nouvelle fondation désormais indépendante et sans but commercial continuera de financer les développement de la famille Mozilla, grâce aux contribution d'Aol, Sun, RedHat, et de tous ceux qui le souhaitent. Ces entreprises comprennent très bien qu'il est dans leur intérêt de ne pas laisser Microsoft dicter ses desiderata au Web...
.::Fabien
©Chroniscope : 2000-2022
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales