Un film de Frédéric Schoendoerffer
Pays d'origine France
Durée 1h49
Sortie en France 31/03/2004

Avec
Vincent Cassel (le capitaine Georges Brisseau)
Monica Bellucci (Lisa)
Charles Berling (Eugène)
André Dussollier (le colonel Grasset)
Ludovic Schoendoerffer (Loïc)
Bruno Todeschini (l'homme maigre en civil)
Sergio Peris-Mencheta (Raymond)
Eric Savin (Tony)
Serge Avédikian (Igor Lipovsky)
Gabrielle Lazure (Véronique Lipovsky)

Scénario Frédéric Schoendoerffer - Jean Cosmos - Yann Brion - Olivier Douyère - Ludovic Schoendoer
Musique Bruno Coulais
Production Eric Névé
Distribution TFM Distribution

Le DVD
Zone2




 

Agents Secrets
 
Espionnage
 

07/04/2004
Le film fait vraiment penser au précédent long-métrage de Frédéric Schoendoerffer, « Scènes de crimes ». En effet, il est au film d’espionnage, ce que « Scènes de crime » fut au polar : une œuvre qui frise le documentaire dans sa manière de filmer, et dans son style froid et factuel. Même si il ne signe pas le film le mieux réalisé du monde, on y trouve un bon divertissement qui tient en haleine, et dont les rebondissements sont bien ficelés.

Bellucci et Cassel

Bellucci et Cassel ne sont pas connus pour être les meilleurs comédiens de la Terre, et ce film ne déroge pas à l’habitude. Ils ne sont pas mauvais, mais pas toujours très convaincants dans leurs rôles d’espions. André Dussollier est, quant à lui, toujours aussi bon même si le scénario et les dialogues ne servent pas toujours son personnage. En effet, dans le film, il est difficile de ne pas faire le rapprochement avec un épisode de Mission Impossible où Dussollier incarnerait un très crédible Monsieur Phelps (Votre mission, si vous l’acceptez…), avec les cheveux blancs et tout, on s’y croit grave. Et l’intrigue n’est pas plus palpitante, même si cela reste tout à fait correct.

Il y a une pub incroyable tout au long du film, mais tellement criante que ça en devient gênant. Notamment, Apple, Nestlé et surtout Peugeot avec quelques plans et travellings dignes d’une publicité pour la 607 (et grâce aux renforts latéraux, il sort indemne de l’accident sur l’autoroute, si si !).

En définitive, rien de transcendant, mais un bon film de genre.

.::Matoo
©Chroniscope : 2000-2019
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales