Un film de Hideo Nakata
Pays d'origine Japon
Durée 1h36
Sortie en France 11/04/2001
Sortie Mondiale
1998

Avec
Nanako Matsushima (Reiko Asakawa)
Hiroyuki Sanada (Ryuji Takayama)
Miki Nakatani (Mai Takano)
Miki Takeuchi (Tomoko Oishi)
Hitomi Sato (Masami Kurahashi)

Scénario Hiroshi Takahashi
Musique Kenji Kawai
Production Ace Pictures et Omega Project
Distribution Haut et Court




 

Ring
(Ringu)
 
Neuneuil
 

26/08/2002
L'histoire

D'après une rumeur locale persistante, une cassette vidéo aurait le pouvoir de tuer. Fantasme de lycéens en mal de sensation forte ou véritable danger ? Réponse B ! Et oui, "certaines images ont le pouvoir de tuer" (dixit la bande-annonce).

M'en fous j'ai un lecteur dvd

Ne comptez pas sur moi pour vous révélez quoique ce soit sur la fin du film, je serai muet comme un cadavre.
Dès les premières secondes un malaise latent envahit le spectateur. Pourtant, rien de très intéressant à l'écran : deux lycéennes à la limite de la débilité mentale se racontent des histoires effrayantes à propos d'une cassette video qui tuerait tous ceux qui l'aurait vu 168 heures (tout pile) plus tard. Le fond sonore y est surement pour beaucoup à moins que je ne sois un peu trop impressionnable.
Ah oui mais gros problème une des lycéennes aurait vu la cassette : c'est une blague mais peut-être que je dis la vérité mais c'est pas sûr car je me rends compte que j'ai peut-être fait une connerie mais j'ose pas me l'avouer car si je me l'avoue ça veut dire que ça va se passer mais si ça se passe c'est peut-être à cause d'un avatar de la méthode coué et en fait si ça trouve je me dis que je vais pas mourir car si je me dis que je vais vivre bah je vais surement pas mourir mais je suis perdu dans mes pensées et je me rends compte qu'un aussi long paragraphe sans aucun signe de ponctuation ce n'est pas…

…Dring ! Dring ! Allo ? T'es mort !

Evidemment la lycéenne meurt et à partir de ce moment là l'histoire commence vraiment. Le hasard faisant bien les choses, une journaliste curieuse et un peu conne tombe sur la cassette. Toujours comme par hasard son ex-mari a des dons divinatoires.
Japon technologique ou Japon mystique qui va gagner ?
On s'en fout, on sait juste qu'on va avoir les boules mais on sait pas encore pourquoi. De l'ambiance ! De l'ambiance ! Ici, nous ne sommes pas en présence d'un film hoolywoodien et ça fait du bien ! Ne vous attendez pas à des esprits frappeurs ou à des monstres débarqués d'une autre planète avec des effets spéciaux renversaux et des bruitages en dolby surround ! Non !
Le réalisateur a réussi à récréer une ambiance forte, qui prend aux tripes, grâce à une esthétique appropriée, une symbiose entre les acteurs et la justesse du fond sonore. Oubliez les envolées lyrique à la James Horner. Toute cette ambiance se fonde sur la simplicité, et quelle ambiance !
Rien que de taper cette critique, je me sens tout moite.
AAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH c'est génial ce film ! J'ai beaucoup aimé et je ne peux que trop vous conseiller d'aller le voir… mais pas tout seul.

.::Jean
©Chroniscope : 2000-2019
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales