Retour vers l'accueil
pub
 
 
 
 
arrondi gauche imprimer    Conseiller l\'article à un ami arrondi droit
 

 

 
 
voir les images
voir vos commentaires
onglet
 
Un film de Mark Dornford-May
Pays d'origine Afriquesud
Durée 2h
Sortie en France 05/04/2006

Avec
Zamile Gantana (Gantana)
Pauline Malefane (Carmen)
Andries Mbali (Bra Nkomo)
Andiswa Kedama (Amanda)
Ruby Mthethwa (Pinki)

Scénario Mark Dornford-May
Musique Charles Hazlewood
Production Mark Dornford-May
Distribution ID distribution





votez Chroni au Weborama
Votez Chroni !
hotspot

Cette oeuvre a été notée 4

Carmen
(U-Carmen e-Khayelitsha)
 
Si tu ne m'aimes pas je t'aime
 

18/04/2006
voir les images

Acheter la musique du filmAchetez che Amazon.fr
L’Ours d’Or à Berlin (2005) c’est souvent un bon repère, mais là c’est encore plus que cela. Il faut aller voir ce film car il s’agit de quelque chose de résolument nouveau et décapant. Imaginez l’opéra de Bizet (basé sur le roman de Mérimée) Carmen transposé dans un township (bidonville) d’Afrique du Sud, avec un livret quasiment identique mais en langue Xhosa, et légèrement adapté à cet environnement.

Bluffant

Les comédiens sont des membres d’une troupe locale de chanteurs lyriques qui a été créée par le metteur en scène, Mark Dornford-May, et qui interprètent donc vraiment l’œuvre. Le niveau des chanteuses et chanteurs est d’ailleurs tout à fait bluffant, et le texte est complètement transcendé par la traduction, à laquelle s’ajoutent les spécificités sonores de la langue. En effet il s’agit d’une langue africaine qui intègre ces petits claquements de langue caractéristiques (comme les Bushmen du Kalahari pour ceux qui se souviennent du film « Les Dieux sont tombés sur la tête »), je ne vous dis pas l’effet dans le chant !!

Un vrai opéra

Ainsi il s’agit vraiment de l’opéra qui se déroule dans un township, avec Carmen en fière et indépendante femme aux activités louches, qui tente de charmer un simple sergent de police. Machisme, jalousie, trahison amoureuse, devoir familial, funeste destin, tous les épisodes bien connus sont là (dont le célébrissime « Prends garde à toi ! »). La femme qui joue Carmen (Pauline Malefane) est particulièrement talentueuse, et j’ai aussi beaucoup aimé son registre de comédienne, notamment l’intensité de ses multiples regards. La transposition à l’Afrique du Sud est aussi remarquable, tant dans le scénario qui s’applique bien là, mais aussi dans le mélange des genres. A certains moments, la musique de Bizet et les chants se mélanges aux chants traditionnels ou aux oraisons rituelles, et le résultat est fascinant.

Alors évidemment il vaut mieux connaître et aimer l’opéra pour apprécier le film à sa juste valeur, et la performance globale de l’auteur. D’autant plus que les deux heures du film peuvent en décourager certains (quelques démissions dans la salle…), et pourtant je ne comprends pas comment on peut décrocher à une œuvre pareille. Ah non vraiment, il faut aller saluer ce travail en allant le voir au cinéma !


.::Matoo
   
imprimer | conseillez l'article à un ami|
Vos commentaires
Ajoutez votre commentaire

Aucun commentaire n'a encore été entré.

   
©Chroniscope : 2000-2017
Conception/design : Jean Bernard | Programmation PHP/Mysql : Fabien Marry | Articles : Sophie | Martin | Anne | Sébastien | Jean | Fabien | Oli | Dan | Samuel | Virae | Antoine
Les avis exprimés sur le site n'engagent que leur(s) auteur(s) | Mentions légales

Valid HTML 4.01! Valid CSS! Level A conformance icon, 
          W3C-WAI Web Content Accessibility Guidelines 1.0
Hit Parade Positionnement et Statistiques Gratuites